Les Siffleurs

Un film de Corneliu Porumboiu
15 janvier 2020

Un seul mot pourrait être celui de trop. Surtout quand on est sous étroite surveillance comme Cristi le ripou. La séduisante Gilda l’a embauché et persuadé de se rendre à La Gomera où il apprend le langage secret sifflé des habitants de cette île. Pour réussir le coup sur lequel Cristi est avec une équipe de truands, une chose sera décisive : tous les complices devront pouvoir communiquer entre eux sans que la police puisse suivre leurs échanges. Leur objectif : libérer de la prison de Bucarest Zsolt, fabricant de matelas, qui a blanchi de l’argent pour la mafia et qui semble être le seul à savoir où sont cachés 30 millions d’euros d’origine criminelle…

Lauréat de nombreux festivals, le réalisateur Corneliu Porumboiu raconte une histoire rythmée et rocambolesque où chacun joue un double jeu. Acclamé au Festival de Cannes, « Les Siffleurs » est un magnifique opus cinématographique qui rappelle les grands classiques du film noir français et réserve de brillantes citations tirées de l’histoire du cinéma. Un thriller subtil et prenant du genre noir, revisité et réalisé avec beaucoup d’intelligence et d’humour.

Festival de Cannes 2019
Compétition

Fiche du film

Réalisation

Corneliu Porumboiu

Avec

Vlad Ivanov, Catrinel Marlon, Rodica Lazar, Antonio Buil

Genre

Comédie

Pays, année, durée

RO/FR/DE 2019, 97’

Classification

16

Format

DCP, Couleur, Scope, Dolby Digital 5.1

Revue de presse

« Un formidable film noir déconstruit autour des tribulations de flics et de mafieux entre Bucarest et Canaries. » Libération

« ‹Les Siffleurs› est un beau film, qui déplace l’idée de mise en scène sur les territoires du crime et de la dissimulation, sans que la métaphore soit appuyée. » Arte TV

« Le réalisateur roumain Corneliu Porumboiu nous surprend avec un film policier qui s'amuse à jouer avec les conventions du film de genre sans oublier l'amour et l'humour. […] à la fin, on a envie d'embrasser le réalisateur pour nous avoir procuré une heure et demie de bonheur pur, d'une intelligence rare. » RFI – Radio France Internationale

« Grand habitué des comédies grinçantes et absurdes, Corneliu Porumboiu signe un polar sans rien perdre de son humour ultra référencé. Le résultat est un pur divertissement, au scénario labyrinthique, mais dans lequel on aime se perdre. »  AVoir ALire

 « Une comédie noire teintée d’absurde qui repose sur un pitch irrésistible. » Paris Match

« Corneliu Porumboiu, le grand-maître du film théâtral roumain grotesque, a créé une ronde diablement emmêlée et jubilatoire de doubles jeux. » Süddeutsche Zeitung

« Un film qui joue admirablement et inlassablement avec l’absurde, créant un tissu complexe et surprenant. » Frankfurter Rundschau