Les racines du monde

Un film de Byambasuren Davaa
Les racines du monde

« Quand le dernier filon d’or aura été tiré de la terre, le monde tombera en poussière » dit une chanson qu’Amra souhaite interpréter dans une émission de casting. Ce garçon de 12 ans vit dans la steppe de Mongolie dans une communauté de nomades traditionnels. Quand Amra est à l’école, sa mère s’occupe d’un troupeau de chèvres. Son père travaille comme mécanicien et vend sur le marché local le fromage de chèvre que la famille a produit. Mais leur espace vital est menacé par des sociétés minières globalisées qui cherchent de l’or. Le père d’Amra est le leader de la résistance contre l’exploitation. Le garçon doit décider s’il veut suivre les traces de son père ou bien son propre rêve… 

La réalisatrice Byambasuren Davaa s’est taillé une réputation internationale avec ses documentaires « Le chien jaune de Mongolie » et « L’Histoire du chameau qui pleure », nominé pour un Oscar. « Les Racines du Monde », son premier film de fiction, est un bijou cinématographique aux images splendides qui raconte une histoire de famille multigénérationnelle ancrée dans un incroyable coin du monde : engagé, envoutant, émouvant. 

 

 

Fiche du film

Réalisation

Byambasuren Davaa

Avec

Bat-Ireedui Batmunkh, Purevdorj Uranchimeg, Algirchamin Baatarsuren, Enerel Tumen, Yalalt Namsrai

Genre

Drame

Pays, année, durée

DE/MN, 2020, 96'

Classification

6

Format

DCP, Couleur, Scope, Dolby Digital 5.1

Revue de presse

« ‹Les Racines du Monde› est un coup de cœur. La virtuosité avec laquelle Davaa capte sa terre natale, dépeint des gens et émet une critique forte de l’expropriation du pays par l’extraction agressive des matières premières confère sa grandeur à ce film. » Journal Frankfurt 

« Le plus beau film de la Berlinale. » Tagesspiegel Berlin 

« Davaa réussit à faire coïncider une narration universelle sur le deuil et les liens familiaux avec une critique de la recherche globalisée du profit. » Stadtrevue 

« Mélancolique, mythique et mis en scène avec des images fortes. » FRIZZ 

« Nominée aux Oscars, la réalisatrice Davaa raconte une histoire touchante avec comme décor époustouflant la steppe de Mongolie. » Kölner.de