La chute de l'empire américain

Un film de Denys Arcand
27 mars 2019

Malgré son doctorat en philosophie, Pierre-Paul travaille comme coursier. Pour ce trentenaire, c’est la preuve qu’il est trop intelligent pour avoir du succès puisque notre monde est gouverné par la bêtise. C’est alors que la chance (dont on dit pourtant qu’elle est le lot des sots) lui sourit: il est le témoin du braquage totalement raté qui ne laisse quasi aucun survivant. Pierre-Paul se retrouve seul avec l’argent volé. Sans trop réfléchir, il se saisit des deux sacs bien remplis. Mais dépenser autant d’argent sale n’est pas chose aisée. Rapidement, la mafia, le fisc et deux fins limiers de la police se lancent à ses trousses. Pierre-Paul a besoin d’aide et deux professionnels vont la lui fournir: Sylvain «The Brain», ex-boss d’un gang de motards, ex-taulard et génie financier autoproclamé, et Aspasie, une délicieuse et délurée escort.

Avec le film «La chute de l’empire américain», Denys Arcand poursuit et termine sa trilogie thématique. Tandis qu’il se concentrait sur les dérives sociales avec «Le déclin de l’empire américain» et que l’oscarisé «Les invasions barbares» était consacré à l’idéologie, avec son nouveau film, il focalise son attention sur la plus grande catastrophe morale de notre temps: l’argent. Fidèle à sa méthode qui a fait ses preuves, Arcand sert sa critique sociétale avec une bonne dose d’humour. «La chute de l’empire américain» est une comédie-braquage intelligente qui nous fait rire et qui démontre à la fin de façon touchante quelles valeurs sont vraiment importantes.

Fiche du film

Réalisation

Denys Arcand

Avec

Maxim Roy, Rémy Girard, Vincent Leclerc

Genre

Comédie

Pays, année, durée

CA 2018, 128'

Classification

14(16)

Format

DCP, Couleur, Scope, Dolby Digital 5.1

Revue de presse

«Un film de casse joyeux sur l’immoralité de l’argent.» IndieWire

«Chargé d’humour, de cynisme et d’idéalisme socialiste, le film ‹La chute de l’empire américain› de Denys Arcand est une réflexion tout à fait amusante sur les excès et l’immoralité du capitalisme.» Variety

«‹La chute de l’empire américain› – Arcand au top de sa forme cynique et perspicace.» Cinemablographer.com

«Une étude subtile de la société contemporaine.» Piers Handling, CEO et directeur artistique du Festival international du film de Toronto