It Must Be Heaven

Un film de Elia Suleiman
25 décembre 2019

Elia Suleiman vit à Nazareth, seul dans une grande maison. Son voisin s’occupe avec dévotion de son citronnier. Même s’il le fait sans qu’on le lui ait demandé, et qu’en plus il empoche les citrons. Mais le réalisateur va de toute façon partir à l’étranger pour la promotion de son nouveau projet de film… que nous sommes justement en train de regarder. Il va à Paris et New York, visite ces mégapoles étrangères et observe avec attention ce qui s’y passe. Mais le fait est là: son origine le suit comme une ombre à chaque pas qu’il fait.

Dix ans après son dernier film, le réalisateur palestinien Elia Suleiman a présenté son nouvel opus en compétition du Festival de Cannes où il a reçu une Mention spéciale. Cette fois, il dirige son regard politique par-delà les frontières de son pays d’origine – pour comprendre, comme il le dit dans ses interviews, que le monde est en fait un «microcosme de la Palestine». Partout l'État policier gagne du terrain, partout l’absurde gagne en force. Ainsi, Suleiman se transforme en observateur muet et étonné. La force comique de ce film émane de cette source. Ce n’est pas pour rien que le réalisateur palestinien est souvent comparé à Buster Keaton et Jacques Tati. Une comédie politique sur l’identité, la nationalité et la patrie qui combine divertissement, intelligence et poésie.

Festival de Cannes 2019
Mention spéciale du jury
Prix Fipresci

Fiche du film

Réalisation

Elia Suleiman

Avec

Elia Suleiman, Gael Garcia Bernal

Genre

Comédie

Pays, année, durée

FR/QAT/DE/CAN/TUR/PSE 2019, 97‘

Classification

Format

DCP, Couleur, Scope, Dolby Digital 5.1

Revue de presse

«Un film plein de rire muet, d’absurdité et de profondeur réflexive.» Kinozeit

«Avec un humour subtil et un regard clairvoyant, Suleiman explore un monde où l'État policier risque de devenir un phénomène courant.» Filmstarts.de

«Suleiman exprime avec une grande justesse le malaise: chaque scène montre la rencontre amusante entre un citoyen lambda silencieux et ce monde plutôt bizarre.» Hollywood Reporter

«Suleiman dirige son regard magnifiquement absurde et toujours généreux sur les nombreuses similitudes et différences qu’il trouve au-delà des frontières de son pays.» Variety

«Cette comédie ne culmine pas simplement dans une pointe humoristique – elle évoque une situation politique.» The Guardian

Cinémas

Le Sentier, La Bobine